samedi 11 juillet 2009

Premier Jour

Après 2h de TGV, 1h de métro parisien, 2h d'enregistrement à Paris Roissy CDG, 12h de vol dans le plus gros des avions que je n'ai jamais pris, trois grandes rangées de sièges, des écrans dans les appui-têtes, des hotêsses de l'air aux tuniques rouges et catogans, 5 films visionnés, 10000km parcourues, 2 plateaux repas, des verres d'eau, de jus d'orange et de jus de pomme à volonté, 1h d'attente pour faire valider mon visa à la douane... je respire enfin l'air d'Ho Chi Minh (un peu pollué certes).

"mesdames et messieurs nous venont d'arriver à l'aéroport d'Ho Chi Minh Ville, il est 5h35 du matin heure locale, la température est actuellement de 26 degrés centigrammes, nous espérons que vous avez passé un agréable vol avec la compagnie internationale du Vietnam..."

Raphael, un ami, m'attend à la sortie de l'aéroport, il est 6h45 heure locale (1h45 en France). Je n'ai donc pas dormi et une nouvelle journée commence à Ho Chi Minh ville.

l'air semble beaucoup plus humide qu'en France.

on prend un taxi.
le prix normal de notre trajet serait de 80000 VNdông (moins de 4€).
il nous en demande 8$ US (~150000 VND)
finalement on s'en sort pour 100000 VND

pendant ce trajet, j'ai un petit aperçu de la circulation :



- les feux sont plutôt anecdotiques sauf pour les grands axes où il vaut mieux les respecter (certains regardent à droite, à gauche puis passent)



- en temps normal on roule à droite, mais si la rue est trop encombrée on roule à gauche, et on se faufile entre les voitures et motos qui pourraient arriver en face.



- pour les piétons, pour traverser une rue, il suffit de s'engager et d'avancer d'un pas régulier et lent, surtout pas de mouvements brusques, le traffic s'adaptera à nous pour nous éviter. C'est ce qu'on m'a dit, et ça marche plutôt pas mal, je devrais peut-être essayer de traverser les yeux fermés !
c'est la même chose pour les véhicules, lorsque l'on veut tourner dans une rue située à gauche par exemple, puisque la plupart des rues ont un flot continu de voitures et motos, il faut donc tranquillement se frayer un chemin a travers ce flot...

sinon en ce qui concerne les accidents ? apparemment il yen a quelques uns, et des graves !




Nous arrivons dans la rue Bui Vien, près de la rue Pham Ngu Lao, le "quartier des touristes" où je pourrai trouver facilement un hotel à environ 13 USD (moins de 10€) la nuit avec le petit déjeuner compris.
Raphael me propose le Yellow House Hotel.
On me donne la chambre 102, chambre avec salle de bain, lit deux places, ventilateur, clim, télé, et pas de fenêtre ! et wifi, j'envoie donc évidemment immédiatement un mail à ma maman pour lui dire que je suis bien arrivé !! :)

Raphael, m'emmène à VNTEAM (rue Pham Ngoc Thach) pour rencontrer Patrick Désir mon tuteur de stage à 5-10 minutes de là en moto-taxi.

Je laisse Raphael, également stagiaire à VNTEAM, à son travail, et je retourne dans mon quartier pour faire une petite ballade à pieds et prendre quelques photos.

En 20 min de marche, j'ai pu faire une cinquantaine de mètres, accosté trois fois par des conducteurs de moto-taxi, qui au départ voulaient juste faire ma connaissance (pourtant je pensais bien passer inaperçu avec ma peau blanche comme un c...), et finalement me proposaient un tour d'une heure, “around the city”, pour découvrir les monuments incontournables. J'avais beau dire “pas aujourd'hui, je fais juste un petit tour à pied tranquillement” (en anglais évidemment !), ils ne trouvaient pas toujours ça très logique.
Ceci dit j'ai par la suite été accosté par plusieurs autres passants avec qui j'ai discuté un moment, qui souriaient seulement de me voir là et qui voulaient savoir d'où je venais. lorsque j'ai dit que j'avais prévu de passer 6 mois ici, une femme m'a fait une horrible grimace !! "really ??! why ?!"




Finalement je suis quand même arrivé à prendre quelques photos

- le genre d'architecture que l'on peut voir





- une photo prise du parc qui longe la rue Pham Ngu Lao





- les installations électriques





sur la deuxième, on voit les innombrables fils électriques parcourir tout le tour de cet énorme rond-point




Je continue mon chemin, et m'enfonce dans des quartiers moins touristiques, où les habitants parlent très peu anglais voire pas du tout, j'avais un petit creux et passais à côté de petits vendeurs aux bords des rues, mais je n'ai pas réussi à me faire comprendre.

Je m'engage dans une petite rue étroite où le soleil pénètre péniblement à cause de la hauteur des habitations. certaines rues sont même complètement sombres tellement les bâtiments de chaque côté sont proches.
Plus j'avance plus j'ai l'impression de ne plus être réellement dans une rue, mais plutôt d'être en plein milieu d'une terrasse ou d'un jardin privé qui ici était la rue, mais que les gens s'étaient appropriée.
J'évite donc de trop regarder à droite ou à gauche, un peu mal à l'aise, pour ne pas trop importuner ces gens en ayant l'air de les épier, surtout que je ne passais pas vraiment inaperçu. finalement je retombe dans une rue que je connaissais...


Sur le chemin je suis passé devant plusieurs magasins de musique !! je me suis bien sûr arrêté pour essayer des guitares. elles ne sont pas de très très bonne qualité, mais sont tout à fait correctes et surtout extrêmement bon marché, une guitare folk pour 80 USD (~57€). Et comme je n'en ai pas pris avec moi dans l'avion...




Pour finir, une petite vidéo prise au carrefour situé devant le marché de Ben Thanh, sans doute un des plus grands marchés de Saïgon.
ici chaque conducteur est finalement un musicien qui s'imposerait comme compositeur d'une pièce musicale formée à partir des doux sons des klaxons... peut-être qu'ici le code de la route est écrit sur des partitions...

video

2 commentaires:

  1. Excellent !!
    Enfin un blog intéressant ;)

    Tu t'es sentit plutot à l'aise dans les rues ou tu flippais de te faire voler ?

    RépondreSupprimer
  2. l'hôtesse a vraiment dit "degrés centigrammes"
    ouais, ouais, je sais faut que j'arrête de faire mon instit...
    t'as ton gilet jaune et ton triangle pour traverser les routes?

    RépondreSupprimer