lundi 10 août 2009

Week-end à Da Lat... (2ème jour)

Après une nuit relativement courte, et réveillé à 2h du matin par la merveilleuse sonnerie du téléphone d'Alexandre pour qu'il puisse regarder le match de foot ; mais en fait c'est le seul à ne pas avoir été réveillé par cette sonnerie, du coup il a pas regardé son match de foot... dommage, il était un peu dégouté le matin au réveil : "mais pourquoi vous ne m'avez pas réveillé" - "on l'a fait, tu nous as dit merci et tu t'es tourné de l'autre coté pour te rendormir" - "ah mais je croyais que c'était un rêve, je suis dégouté"

Bref, après un petit banh mi op lâ avec un oeuf pour moi et deux pour Simon... nous nous remettons en route vers la montagne

Evidemment sur le chemin, nous trouvons des choses à voir :

- un autre temple







- des écoliers en train de faire un jeu




- un autre autre temple, avec un dragon devant










- des routes toutes aussi sympas que la veille










et nous arrivons au pied du mont Lang Biang



On nous demande de descendre de la moto et de continuer à pied ou de prendre les jeeps prévues à cet effet. On est monté à pieds évidemment !






sur le chemin nous faisons la connaissance de ... un zèbre ou un cheval peint, nous n'avons pas trop su






une belle route...



une belle fleur... (elle te plait maman ? )



un beau pont...



un beau singe...



une belle cabane...




Finalement on a eu le choix entre continuer sur la route goudronnée ou dans un petit sentier de rando...












Mais en s'enfonçant dans la jungle, le sentier devenait plus proche d'un cours d'eau sans eau que d'un sentier de rando. Nous progressions dans de la boue d'argile, c'était pas mal. et moi mes chaussures de rando c'était des sandales, j'ai pas pris de photos de mes pieds ensuite parce que tout le monde s'en fout, mais j'aurais pu, mais je l'ai pas fait.



Nous avons finalement fait demi-tour, le sol devenant impraticable avec la boue.




De retour sur notre route goudronnée, il a fallu faire un choix : redescendre ou alors continuer de monter mais cette fois par le chemin des touristes. Alexandre et moi nous sommes montés, et Simon a préféré redescendre.
Arrivés en haut la vue était imprenable !! vraiment !






Alala dommage que Simon ait raté ça... mais comme on est des mecs supers, on lui a quand même fait une petite vidéo pour qu'il puisse en profiter un peu aussi... par procuration.

video

1 commentaire:

  1. pour info, il est des fois possibles qu'un croisement se fasse entre un cheval ou un âne, et un zebre!

    RépondreSupprimer